Skip links

Il panino

Durée du high : 30 min

Pour 4 accros

Level II

Stuff

4 Buns
4 Steacks de boeuf charolais
1 Tomate Coeur de Boeuf
1 Oignon rouge
50 gr Pousse d’épinard
200 gr Mozzarella di Bufala
4 Tranches de Bacon
20 gr Pinon de pin
1/2 Botte de Basilic
1 Gousse d’ail
50 gr Parmesan
30 cl Huile d’olive

Mademoiselle Moustache x Dealer de Cook

Cook

  1. Pour le pesto, laver et effeuiller le basilic, éplucher et dégermer l’ail. Dans un mixer déposer les feuilles de basilic, l’ail, le parmesan et les pignons de pins. Mixer une première fois puis ajouter l’huile d’olive, mixer puis rectifier l’assaisonnement.
  2. Tailler les tomates et les oignons rouge en fines tranches.
  3. Préchauffer le four à 180°.
  4. Sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson déposer les tranches de bacon puis les recouvrir d’une autre feuille de papier cuisson et d’une autre plaque. ( cela permet aux chips de rester plate). Puis les passer au four 20 minutes afin d’avoir de jolies chips.
  5. Trancher le Buns en 2 badigeonner légèrement les pains de pesto puis les passer au four, Assaisonner les steaks et les colorer dans une poêle chaude avec de l’huile, une fois le premier coté coloré les retourner déposer une tranche de mozzarela di Bufala sur les steaks. Sortir les pains du four, ajouter la roquette, la tomate, les rouelles d’oignon rouge et la chips de pancetta. Déposer votre steak dans le buns puis ajouter du pesto et le refermer.
  6. Découper le pochoir de votre choix avec une feuille de papier cuisson, puis le déposer sur le pain blanc. Mélanger l’encre de sèche avec un peu d’eau afin d’avoir votre peinture. Puis peindre avec un pinceau le pain à l’aide du pochoir.
  7. Passer le burger au four pour finir la cuisson et déguster aussitôt.
Télécharger la recette
Mademoiselle Moustache x Dealer de cook

Madame est une Street artiste parisienne à l’univers décalé et loufoque, comme elle le dit si bien son objectif est d’emmerder les gens. Elle définit sa ville natale comme un cimetière, bercée par les vapeurs de l’usine Michelin et les cabinets de prothèses dentaires liés à une surpopulation de vieux grincheux, elle trouva la solution pour aiguayer son/notre quotidien : partir de choses vieilles et moches pour les rendre drôles, et un peu plus belles. Un pari réussi qu’on voit ses oeuvres pleines d’imagination et d’audace.