Skip links

Hot lob

Durée du high : 60 min

Pour 4 accros

Level III

Stuff

4 Pains à hot dog

2 Homards breton d’environ 600g

50g Pousse d’épinard

100g Parmesan en poudre

2 Oignons paille

2 jus de citrons

2 cuillère à soupe de Miel

2 cuillère à soupe de Sucre semoule

2 Jaunes d’oeufs

20cl Huile de tournesol

1 cuillère à soupe de jus de citron

1 cuillère à soupe Moutarde de Dijon

1 botte d’estragon

Sel et poivre

Cook

1.Faire chauffer une grande quantité d’eau afin de cuire les homards. Une fois à ébullition plonger les crustacés et les cuire 15 min à feu moyen. Une fois immerger les dans de l’eau froide puis décortiquer les homards. Récupérer le corail (partie rouge à l’intérieur du homard) et réserver dans un bol.

2. Eplucher et émincer les oignons.  Dans une casserole, faire fondre le beurre et ajouter les oignons. Suer les oignons pendant 3 min puis ajouter le miel pour les faire caraméliser puis.  le sucre et le jus de citron. Porter à petite ébullition et mélanger de temps en temps, jusqu’à absorption quasi complète du liquide. Rectifier l’assaisonnement. Réserver.

3.Faire chauffer le four à 180-200°C .
Etaler une mince couche de parmesan sur une feuille de papier cuisson ou de silicone. Poivrer si vous aimez. Mettre au four 5 à 7 min en surveillant la coloration. Le parmesan fondu doit à peine brunir. Laisser refroidir et décoller du papier. Casser en morceaux de la taille d’une chips.

4. Mélanger les jaunes d’oeufs, un peu de seul, de poivre, la moutarde le jus de citron et le coral. Fouetter en verlan peu à peu l’huile, la mayonnaise doit épaissir peu à peu l’huile, la mayonnaise doit épaissir peu à peu. Une fois l’opération terminée ajouter l’estragon haché puis réserver au frais.

Télécharger la recette

History

The Wall Street Food est née d’une collaboration avec le photographe Jérôme Poulalier.

L’objectif est d’exposer au plus grand nombre notre concept, notre cuisine et les photos de notre ami, à travers des collages de 3 mètres découvrez une recette, une émotion et une personne la dégustant .

Cela permet aussi d’impulser une certaine créativité culinaire dans la capitale gastronomique et surtout de prouver que la rue peut aussi être un lieu d’expression pour les chefs. #FoodIsArt